Somatothérapie

Se booster avec la somatothérapie

Aujourd’hui, le monde change très vite. Sentimentalement, professionnellement, en famille, les repères changent et il est bon pour garder son équilibre d’entreprendre une thérapie avec un somatothérapeute. Savant mélange du corporel et de la psychanalyse.

somatothérapie - mamedecine

La somatothérapie, définition par Richard Meyer

En fait, il ne s’agit que d’un terme générique qui regroupe les thérapies psychocorporelles. Différents ouvrages sont sortis comme Le Manifeste de la psychothérapie intégrative, en 2010, chez Dangles. Ce dernier fait le point sur la somatoanalyse, sa définition, l’intégration du corporel à la psychanalyse. Le patient est mis dans un état de relaxation tout en ayant une relation de dialogue avec le thérapeute. L’idée est de se relaxer tout en parlant de ses freins, cela peut être une anorexie, une dépression, une tentative de suicide, un décès mal vécu, un accident, une situation mal vécue comme un divorce ou la perte d’un emploi. Il va mieux se livrer et le thérapeute pourra mieux décrypter les freins pour les débloquer. Le patient retrouve des forces pour affronter son quotidien. Pendant que le patient parle, le thérapeute observe les besoins énergétiques de son patient. Il peut s’agir, par exemple, du centre énergétique qui se nomme le chakra du coeur. De Platon à Johann Heinroth, psychiatre allemand, puis de Freud à Jung, en passant par Georg Groddeck, chacun avait compris que tout symptôme physique provient d’un conflit psychique.

L’avantage de la somatothérapie

Ne pas arriver à se poser et à vivre une histoire avec un partenaire est la raison de faire appel au bienfait de la somatothérapie. La médecine douce permet de solutionner des problèmes qui touchent à la fois au physique et au mental. Bioénergie, massage, relaxation, focusing : parler permet de comprendre ce qui ne va pas et de mettre en place des thérapies douces avec une forte part de médiation corporelle. Pour améliorer son état et bénéficier de son avantage, il existe plusieurs écoles qui forment des thérapeuthes : l’École européenne de psychothérapie socio et somatoanalytique (Eepssa) autour de Richard Meyer, l’école du corps-conscience avec Nathalie Alvarez, qui privilégie le toucher comme outil thérapeutique. Son aide thérapeutique intègre les massages, la méditation, le yoga, la créativité et la réalisation de mouvements. Vous l’avez bien compris la somatothérapie intègre des exercices physiques et sportifs basés sur les techniques anti mal de dos, mais aussi les étirements myofasciaux et le renforcement musculaire analytique… Dès que vous avez mal quelque part, se mettre en situation de relaxation permet de comprendre là où cela bloque. À condition d’être bien accompagné pour bénéficier du bienfait de cette médecine douce.

blog mamedecine

Close