Ostéopathie

Définition de l’ostéopathie

Cette forme de médecine douce part du principe que la manipulation de certaines articulations et de certains muscles et nerfs va soulager une douleur localisée ou un trouble récurent. A la différence de la kinésithérapie, cette médecine alternative nécessite des appuis et des tensions maintenus et sans forcer.
Davantage utilisés par les sportifs de haut niveau il y a une vingtaine d’années, les techniques de manipulation sont à présent conseillées et prescrites pour le grand public. On a ainsi vu fleurir des cabinets et des praticiens.

L’avantage de cette technique est que la plupart des mutuelles proposent à présent des remboursements partiels ou forfaitaires permettant de participer à plusieurs séances par an. Toutefois il est conseillé de ne pas réaliser plus de deux séances par an.

ostéopathie - mamedecine

Champs d’application

Cette médecine douce ne se substitue pas à la kinésithérapie, qui par définition traite de rééducation fonctionnelle après un traumatisme ou une opération, ou de renforcement musculaire. Ce sont deux disciplines proches d’un point de vue théorique mais bien distinctes dans leur application.
Le bienfait de l’ostéopathie pour le corps se manifeste essentiellement sur des désordres ou désagréments musculo-squelettiques : lombalgies, maux de tête répétés dont l’origine peut être un déséquilibre des tensions musculaires du cou, sciatiques. Elle constitue également un bienfait dans le cadre de troubles digestifs. Des manipulations de certains muscles abdominaux et de la colonne vertébrale permettent de libérer des tensions qui sont à l’origine de maux de ventre ou de constipation chronique.
Les manipulations reconnues par la profession sont des manipulations non forcées des vertèbres et des articulations, celles qui visent à soulager des organes, en principes viscéraux, et les manipulations de la boîte crânienne. Pour se faire, le praticien réalise des investigations manuelles sur les réseaux musculaires et nerveux, à la recherche de zones de tensions ou de relâchements significatives. Cela lui permet d’établir un diagnostic fonctionnel et de pouvoir procéder aux différentes techniques correctrices.

L’autre avantage de l’ostéopathie est qu’elle est même préconisée chez les nourrissons souffrant de problèmes digestifs aigus ou de plagiocéphalie, affection appelée communément « tête plate » et due au fait que le bébé dorme toujours sur le même côté de sa tête.
De même elle est utilisée en gériatrie pour aider les patients à récupérer plus rapidement des suites d’une intervention chirurgicale.
Le recours à ces pratiques peut donc avoir lieu tout au long de sa vie.

blog mamedecine

Close