Naturopathie

La naturopathie : définition

Par définition, la naturopathie est une pratique considérée comme une médecine douce non conventionnelle qui vise à équilibrer notre hygiène de vie et nos humeurs, en prenant en compte tous ses aspects : hygiène alimentaire, hygiène de vie et prend également en compte la phytothérapie. Cette pratique, comme n’importe quelle médecine naturelle, prône la non médication et préfère la technique de cure par des massages ainsi que des exercices spécifiques.

Elle a été inventée et mise au point par John Scheel en 1885 et signifie « le soin par la nature ». Elle est reconnue pour ses avantage et ses bienfait sur le corps humain pour soulager des douleurs et des souffrances qui causent chez le patient bon nombre d’incommodités. Cette médecine douce se base sur la théorie que la maladie, de quelle nature qu’elle soit, est causée par des déséquilibres de l’organisme et plus spécifiquement ses humeurs : cela concerne donc système sanguin, lymphe, liquide céphalo-rachidien (…).

naturopathie - mamedecine

Un traitement basé sur l’auto-guérison

L’avantage et le bienfait de la naturopathie reposent sur la capacité du patient à se soigner lui même, en utilisant sa force vitale si elle est suffisamment forte pour exprimer une volonté de guérison. Son action principale est le drainage émotionnel, physiologique et humoral, en favorisant la circulation et l’optimisation des fluides corporels qui régissent notre humeur générale.

Elle préconise également un comportement préventif par l’apprentissage de techniques et d’habitudes saines en vue d’adopter une meilleure hygiène de vie dans la vie de tous les jours pour faire en sorte que les maladies et les différentes affections soient moins propices chez les sujets qui exercent la naturopathie.

Parmi les pratiques recommandées, on trouve l’amélioration de l’hygiène alimentaire, l’hydrothérapie, la phytologie, la relaxation, la réflexologie, la psychologie. On apprend au patient une nouvelle manière de vivre dans son environnement pour maximiser ses forces et ses défenses pour pouvoir réduire de façon considérable les risques de maladie. Par exemple, manger des alimentations qui contiennent des vitamines et des minéraux bons pour le fonctionnement de l’organisme est préférable à mal manger et à se soigner via des médicaments.

Depuis 2006, l’exercice de la naturopathie est pratiquée de manière libre en France mais n’est pas considérée encore comme une médecine conventionnelle. Elle ne permet dont pas la pose d’un diagnostique ou la prescription de médicaments. Cependant, en 1983, l’Organisation Mondiale de la Santé a demandé à tous les pays d’intégrer la pratique de la naturopathie au sein des services de santé publics.

 blog mamedecine

Close