Auriculothérapie

Définition de l’Auriculothérapie

auriculothérapie médecine

L’auriculothérapie, comme toute technique découlant de l’acupuncture, est une médecine parallèle qui doit être réalisée par un professionnel. Pour en résumer succinctement la définition, l’auriculothérapie consiste à rétablir les méridiens énergétiques en pratiquant des points d’acupuncture sur l’oreille selon une « cartographie » bien précise. Ses bienfaits sont nombreux, même si, comme dans toute médecine sortant de la médecine traditionnelle européenne, les sceptiques estiment qu’aucune preuve médicale n’est établie entre rétablissement des patients et pratique de l’auriculothérapie.

Un peu d’Histoire de l’auriculothérapie

Dans les années 50, le Docteur Paul Nogier présente les conclusions de ses recherches sur l’acupuncture d’une zone précise du corps, l’oreille. Il crée à cette époque une première forme de définition de l’auriculothérapie. Ce dernier base son analyse sur la forme de l’oreille, qui représente la même forme qu’un fœtus inversé. De là, Paul Nogier établit une sorte de « cartographie » de la forme de l’oreille, en y précisant chaque point d’acupuncture à utiliser pour réagir sur tous les organes du corps.  La première « cartographie » de l’oreille montrait le lien entre ces points et près de 50 zones différentes.
Depuis, cette « cartographie » s’est enrichie de nombreux points supplémentaires, notamment décelés par des médecins asiatiques. De nos jours, la « cartographie » utilisée par les spécialistes de l’acupuncture et de l’auriculothérapie ne révèle pas moins de 150 points différents.

Bienfaits et contre-indications de l’auriculothérapie

Comme tout pratique d’acupuncture, sont souvent démontrés dans les cas suivants : problèmes de régulation de l’appétit et de prise de poids, douleurs articulaires et rhumatismales, et vous apporte l’aide dont vous avez besoin aux traitements de vos dépendances (tabac, médicaments, alcool…) et à votre gestion de stress. L’auriculothérapie apporte également une amélioration des troubles du sommeil, comme les insomnies ou la fatigue au réveil.
Cette médecine douce ne dispose pas à ce jour de réglementation particulière, nous attirons votre vigilance sur cette pratique qui doit être obligatoirement effectuée par un professionnel des médecines parallèles. La pratique par une personne néophyte pourrait avoir l’effet inverse de celui escompté, et pourrait réveiller certains troubles en cas de mauvaise zone traitée.
Pour finir, comme toute pratique d’acupuncture et de réflexologie, est déconseillée aux personnes au système immunitaire affaibli, ayant un problème cardiaque ainsi que les femmes enceintes.
blog mamedecine
Close