Cigarette électronique : un produit dangereux.

La cigarette électronique est ce dispositif qui est souvent présenté par ses fabricants comme une solution pour arrêter de fumer. En effet, elle peut être d’une grande aide, mais sans précaution elle peut devenir une nouvelle dépendance. Il n’est pas à négliger aussi que ce nouveau modèle de cigarette n’est pas aussi nocif que le disent ses fabricants.

Les composants d’une cigarette électronique

Pour votre nouveau modèle de cigarette, vous pouvez prendre celui que vous voulez, car vous en aurez de toutes les formes, de toutes les tailles, de toutes les capacités, de tous les contenus et de toutes les marques. Dernièrement, la cigarette électronique jetable rejoint le rayon. Quel que soit le type, le mode de fonctionnement reste le même, ce qui fait que les accessoires sont à peu près les mêmes. Une cigarette électronique doit comporter une batterie qui va assurer le fonctionnement de tout le système. L’atomiseur est aussi un élément essentiel qui compose ce dispositif. Il a le rôle de chauffer l’e-liquide afin de produire l’aérosol. Ce récipient en plastique, en verre ou en métal de votre cigarette électronique est le réservoir. Ce dernier a pour rôle de contenir le liquide qui, une fois chauffé, va créer la fumée artificielle. Ce liquide est composé généralement de propylène glycol, de glycérine végétale, de nicotine et d’arômes alimentaires. C’est cet arôme qui va très souligné par les commerçants dans leur boutique : les clients pourront alors avoir un e-liquide mentholé, un e-liquide saveur exotique …

Les effets néfastes sur la santé

Il est souvent répété que c’est l’e-liquide qui fait de la cigarette electronique un produit dangereux. Les effets néfastes sur la santé n’apparaîtront pas dans l’immédiat, mais feront surface tôt ou tard. Les vapoteurs, ceux qui fument la cigarette électronique, sont beaucoup plus exposés à des risques de cancer. Les fabricants omettent de le dire, mais certaines e-liquides contiennent des substances cancérogènes comme le formaléide, l’acroléine et l’acétaldéhyde. La vapeur artificielle de ce liquide est aussi encore plus dangereuse. Au fil du temps que le vapoteur inhalera la fumée, il toussera moins, car cette fumée artificielle inhale la toux. Cette vapeur va garder les microbes dans les voies respiratoires et peuvent créer désinfections. La température de la cigarette sur la peau présente aussi un danger pour son utilisateur.

Plus d’informations sur nicotech.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close